fbpx
Nouveau Récap’ cette semaine dont voici les sujets:
  • Carbon Wars: un nouvel espoir (bilan carbone de Microsoft)
  • Les matériaux piezo-électriques ont la part belle
  • Une startup réinvente la catapulte, pour l'espace
  • La Bibilothèque d'Alexandrie du Web
  • 250 millions de dossiers laissés sans surveillance par Microsoft
⬇ Ça commence ici ⬇

Carbon Wars: un nouvel espoir (bilan carbone de Microsoft)

Excellente nouvelle de la part d’un géant de la tech’, eux qui font partie des plus gros pollueurs mondiaux: Microsoft promet une empreinte carbone négative en 2030 et en 2050, elle aura annulé sa production de carbone depuis 1975, sa création. Cette initiative annoncée par Satya Nadella, président de Microsoft, fait suite à des déclarations plutôt pessimistes bien que réalistes: « Si nous ne réduisons pas nos émissions et que les températures continuent de grimper, la science nous avertit que les résultats seront dévastateurs. »
Parmi les mesures annoncées:

  • Mise en place d’une “taxe carbone interne” en juillet 2020
  • Utilisation d'énergies renouvelables dans tous les data-centers, bâtiments et campus de la firme d’ici 2025
  • Participation à des opérations de boisement et de reforestation
  • Investissement à hauteur de 1 Milliard dans un “fond d’innovation pour le climat” destiné aux technologies et techniques de capture et d’élimination du carbone dans l’atmosphère

« Nous comprenons qu’il s’agit seulement d’une fraction de ce qui est requis pour résoudre ce problème. Nous espérons qu’en faisant cela, nous montrerons l’exemple à la fois pour les gouvernements et les autres entreprises pour investir à nos côtés et résoudre ce problème »
Amy Hood, directrice financière de Microsoft

Une initiative qu’on ne peut que saluer, et l’espoir est toujours permis puisque Amazon et Pepsi se sont engagés sur le même terrain en prenant des mesures similaires.

Les matériaux piezo-électriques ont la part belle

« Le terme piézoélectricité nous vient du grec « piézein » signifiant presser ou appuyer. Ainsi le terme piézoélectricité désigne la propriété que présentent certains corps de se polariser électriquement — soit de générer un champ ou un potentiel électrique — sous l’action d’une contrainte mécanique. On parle d’effet piézoélectrique direct. Car l’effet piézoélectrique inverse est également observé. Une tension électrique appliquée à un matériau présentant des propriétés piézoélectriques entraîne une modification des dimensions de ce matériau. »
Futura Sciences

Les bases étant posées, passons aux choses sérieuses, l’application de cette technologie.
Un groupe de chercheurs Américains et Chinois est à l’origine d’un nouveau matériau possédant ces propriétés car composé de cristaux ferroélectriques, plus précisément de niobate-titanate de plomb-magnésium (PMN-PT). Ce dernier est normalement opaque, mais lorsque soumis à un champ électrique, il devient transparent. Il en résulte un super-matériau ayant une efficacité 50 fois supérieure à ses homologues, puisque ce n’est pas le premier mais c’est pour le moment le plus avancé.
Les utilisations sont multiples, du médical avec des transducteurs plus performants pour l’imagerie photo-accoustique à la robotique avec des robots invisibles en passant par des écrans tactiles qui se chargeraient par la pression des doigts.

Une startup réinvente la catapulte, pour l'espace

SpinLaunch est une discrète start-up nouvelle venue dans la course à l’espace, et son projet n’est pas révolutionnaire du tout, elle se targue même du fait d’utiliser une technologie vieille comme l’humanité : la fronde. La societé a bouclé mi 2018 une levée de fonds de 40 Millions de dollars auprès d’investisseurs dont Google et Airbus afin de concrétiser une idée rendue possible, selon elle, grâce à la technologie actuelle. Le lanceur s’apparente à une centrifugeuse géante qui fera tourner la charge jusqu’à atteindre une vitesse hyper-sonique (on parle ici de plus de 8000 km/h) afin de la propulser jusqu’en orbite. La solution ne nécessite pas de carburant pour la mise en orbite, ce qui est un avantage considérable pour ses potentiels concurrents, SpaceX en tête. En effet, le coût de lancement serait d’environ un demi million d’euros contre 20 pour une fusée actuelle. La “catapulte” a été pensée pour fonctionner à l’énergie électrique, pourquoi pas entièrement à l’énergie verte ? Un premier lancement serait prévu en 2022, autant dire une broutille à l’échelle spatiale

La Bibilothèque d'Alexandrie du Web

Internet Archive (IA), c’est un peu comme une grande bibliothèque du web. On y trouve de tout, des livres, des vidéos, des sites, des logiciels, bref un peu tout ce qui s’est retrouvé à un moment donné sur la Toile et qui a été oublié depuis. Elle a été fondée en 1996 par Brewster Kahle et comparée à la célèbre Bibliothèque d’Alexandrie, qui fut construite afin de rassembler le savoir universel de l’époque (-288 avant notre ère) avant d’être détruite.  Ironiquement ou pas, un site miroir d’IA est hébergé à la Bibliotheca Alexandrina à Alexandrie en Egypte. 
Un ajout récent s’adresse aux gamers nostalgiques et aux aventuriers du web perdu, un catalogue de 2500 jeux MS-DOS jouables directement depuis le navigateur.
Pour la plupart des titres, les informations les concernant sont même présentes comme la plateforme d’origine ou l’éditeur.
Cet ajout massif vient compléter une collection qui était assez faiblarde avec seulement 77 titres et comme dit plus haut, tous sont jouables depuis un navigateur grâce à l’émulateur DOSbox intégré.

Ils sont aussi téléchargeables mais il faudra faire de la place puisque le dossier complet pèse environ 530Go.

250 millions de dossiers laissés sans surveillance par Microsoft

L’année 2019 s’est achevée par un grave incident de sécurité chez Microsoft. Le 29 décembre dernier, Bob Diachenko chercheur en cyber-sécurité, assisté d’une équipe de chez Comparitech a découvert 250 millions de dossiers qui provenaient du service client de chez Microsoft. Accessible depuis un simple navigateur sans aucun mot de passe. L’équipe a trouvé cinq serveurs Elasticsearch, contenant des dossiers du service clients de Microsoft sur une période de 14 ans, débutant en 2005. Les données ont d’abord été indexées le 28 décembre 2019 par le moteur de recherche BinaryEdge, avant d’être découvertes par le chercheur le lendemain. Les dossiers contenaient les adresses e-mail des clients, leurs adresses IP, leurs localisations géographique, les descriptions des réclamations, les e-mails des agents Microsoft, les numéros de dossiers, les solutions, des remarques et des notes internes confidentielles. Une vraie mine d’or pour de potentiels pirates. Microsoft s’est excusé pour cette erreur de configuration de ses serveurs, et indique mettre tout en place pour que cela ne se reproduise plus. Cela inclut de passer en revue toutes les règles de sécurité des réseaux internes, améliorer la détection automatique et les alertes pour les erreurs de configuration et nettoyer de manière automatique les informations personnelles dans les bases de données.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :