fbpx
Nouveau Récap’ cette semaine dont voici les sujets:
  • Voitures à hydrogène, quel avenir?
  • Un mur composé d'antennes WiFi
  • BlackBerry et TCL associés
  • Bientôt un nouveau Galaxy!
  • Nouvelle IA pour Google
  • Les barons du streaming audio au tribunal
  • Apple et Broadcom s'entendent pour 15 milliards
⬇ Ça commence ici ⬇

Voitures à hydrogène, quel avenir?

La pollution est au coeur du débat concernant l’avenir de la production d’énergie et de l’automobile. Les voitures hybrides voire totalement électriques sont en plein essor et le moteur thermique (à essence/gasoil) perd des parts de marché. La voiture à hydrogène fait partie de cette révolution technologique axée sur la préservation de l’écosystème. Mais il n’y a pas de solution universelle, plutôt des choix adaptés aux usages. Faisant partie de la catégorie électrique bien que présentant des avantages par rapport à ses consoeurs sur batterie, comme le fait de posséder un réservoir d’hydrogène qui ne se vide pas tout seul, elle présente un rapport poids/puissance plus intéressant que les véhicules thermiques, et ne rejette que de l’eau par son pot d’échappement puisque l’électricité est produite par réaction entre l’hydrogène stocké et le dioxygène de l’air dans la pile à combustible. L’autonomie est elle de 700 à 800 kms, l’équivalent d’un véhicule à essence/diesel, et la recharge est aussi très rapide. De plus, le projet Hydrogen Mobility Europe (H2ME) vise à développer aussi vite que possible les points de recharge pour ce type de carburant à travers l’Europe. Il reste cependant des inconvénients comme le stockage de l’hydrogène qui nécessite une pression d’environ 700 bars, faisant du réservoir de la voiture une véritable bombe si il n’est pas bien protégé. Le Japon a fait de la technologie à hydrogène sa priorité après les évènements de Fukushima, en ayant équipé plus de 25000 foyers et avec pour objectif un total de 40000 véhicules utilisant cette énergie en circulation, chiffre multiplié par 20 d’ici 2030. Toyota est l’une des marques les plus investies dans ce projet et propose d’ores et déjà la Mirai, sa voiture 100% Hydrogène.
Est-ce que cette technologie sera amenée à supplanter toutes les autres ? Pas nécessairement, mais elle sera plus adaptée dans certaines situations comme les pays chauds ou très froids.

Un mur composé d'antennes WiFi

Le WiFi est partout. Maisons, rues, transports, nous sommes littéralement baignés dans les ondes. Les objets connectés sont en plein essor et la grande majorité d’entre eux utilise ce protocole afin de communiquer avec l’utilisateur et/ou les autres objets. Problème, plus on réduit la taille d’un appareil, moins il sera possible pour lui d’établir une connexion puissante et stable. Une technique appelée beamforming (formation de faisceaux) permet de concentrer les ondes envoyées par une antenne dans une direction au lieu d’envoyer dans tous les sens, ce que font la plupart des antennes WiFi. Et bien c’est de cette technique que se sont inspirés une équipe de chercheurs du MIT pour créer une surface intelligente, indépendante du système émetteur-récepteur et qui permet donc d’améliorer la réception sans amplifier le signal d’émission. 3000 antennes coûtant quelques centimes chacunes composent ce dispositif, et elles sont configurables via un logiciel afin de cibler l’appareil ou la zone désirée. « L’objectif principal ici était de voir si nous pouvions utiliser des éléments de l’environnement et les arranger pour diriger le signal d’une manière que nous pouvons réellement contrôler. Si vous voulez avoir des appareils sans fil qui transmettent à la puissance la plus basse possible, mais qui vous donnent un bon signal, cela semble être une façon prometteuse de le faire. » a expliqué Hari Balakrishnan, professeur du MIT.

BlackBerry et TCL associés

Blackberry et TCL ont annoncé ensemble la fin de leur partenariat. Mi 2020 sera la fin de 5 ans de collaboration afin de faire revivre Blackberry sur le marché des smartphones. Un choix difficile Les temps sont durs pour Blackberry. La marque canadienne a pourtant tout fait pour revenir, abandonnant son OS pour Android et son programme one afin de livrer des mises à jour éclairs et avait confié sa fabrication au chinois TCL, cador du secteur et co-fabriquant des smartphones Alacatel. Le contrat entre les deux marques prendra fin mi 2020, et ne sera pas reconduit. L’avenir de la marque canadienne est donc en suspens puisqu’aucune communication n’a été faite à ce sujet quand à un nouveau partenaire. TCL a annoncé produire ses propres smartphone dont le premier né est le Plex, la marque a aussi annoncé de la 5G lors des prochains événements. Ici le tweet d’annonce de fin de collaboration entre BlackBerry et TCL.

Bientôt un nouveau Galaxy

Plus qu’une semaine avant le levé de rideau du prochain Samsung Galaxy. En attendant, des fuites apparaissent régulièrement sur la toile. Dernière trouvaille en date : les benchmarks de trois modèles différents. Un trio surpuissant !
Plusieurs captures d’écran sont visibles, et montrent des résultats assez édifiants ! Chacun des trois modèles auraient à leur disposition 12Go de RAM, la diagonale d’écran étant différente entre le Samsung Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra. Il faut noter que si Samsung continue comme les années précédentes les performances des appareils vendus en Europe devraient légèrement différer car le puce Exynos maison sera remplacée par le probable SnapDragon 865.
Les chiffres qui proviennent de GeekBench, nous indiquent jusqqu’à 925 points en single core et 3230 points en multi-core. Cela correspond à environ 30% de mieux que le Galaxy Fold. 

La présentation de ces 3 modèles par Samsung ne devrait pas tarder, la marque préparant une conférence pour le 11 Février.

Nouvelle IA pour Google

Google a développé une intelligence artificielle qui sera capable de déterminer le temps qui fera par tranches de 5 minutes, une révolution !
Les labos de Google ne chôment pas depuis quelques années. Dernière sortie en date : l’IA météo. Les ingénieurs et chercheurs de la firme ont développé une méthode de calcul de la météo. La méthode, appuyée par une IA, permet de connaître la météo par tranches de 5 minutes et jusqu’à 6h à l’avance.
“ML for Precitation Nowcasting from Radar Images”, c’est son nom, bénéficie de la puissance de calcul made in Google pour traiter les téra-octets de données satellitaires. Les chercheurs s’appuient aussi sur une nouvelle méthode de calcul : avant, les météorologues prenaient environ 6h pour traiter leurs données et ne pouvaient actualiser leur prévision qu’environ 4 fois par jour.
Pour en arriver là, l’intelligence artificielle de Google s’est complétement détachée des méthodes traditionnelles : sa méthode est très simple, elle considère chaque image de masse nuageuse comme… une simple image. Elle compare ensuite avec sa base de données des précipitations des deux dernière années et en tire ses prédictions. 

Le seul frein à cette nouveauté reste sa portée de prédiction, “seulement” 6 heures contre plusieurs jours pour les météorologues actuellement. L’IA ne les remplaceront pas tout de suite.

Les barons du streaming audio au tribunal

Deezer, Apple Music et YouTube Music poursuivis pour diffuser des musiques sans l’accord en amont des artistes Pour les auditeurs, les services de streaming musicaux proposent un service simple à condition bien-sûr de payer son abonnement. De l’autre côté, c’est tout aussi simple, il y a juste à signer un contrat pour autoriser la diffusion de certaines artistes, et en retour payer la « redevance ». C’est donc sur la deuxième partie que Apple Music, Amazon, Google Play Music, YouTube Music, Soundcloud, Pandora, Deezer, 7Digital, iHeartRadio et Rhapsody sont poursuivis par Pro Music Right aux États-Unis. Cette entreprise représente différents ayants droit de l’industrie musicale comme A$AP Rocky, Fall Out Boy, Pharrell, Young Jeezy ou Wiz Khalifa. Si Spotify semble épargné, c’est parce que le service suédois de streaming avait déjà fait l’objet de poursuites par Pro Music Rights en novembre dernier. Objectivement, Pro Music Right reproche à tous ces services de streaming de proposer l’écoute de musiques d’artistes dont l’entreprise s’occupe des droits sans avoir acheté de licence. « Pro music Rights a tenté à plusieurs reprises de proposer une licence et de rappeler aux incriminés leurs obligations dans le cadre de la loi fédérale sur le copyright. Malgré ces efforts, les services de streaming de musique ont refusé de manière répétée de prendre ou de respecter la licence », indique le communiqué de presse. Les dix plaintes de Pro Music Rights ont été déposées auprès de la cour du district de New York aux États-Unis. On ignore encore si elle sera suivie d’un procès et à quelle date.

Apple et Broadcom s'entendent pour 15 milliards

Les deux monstres du marché de la technologie se sont entendus pour signer un deal de 3 ans concernant la livraison des composants des iPhones. Tout ce qui touche la communication sans-fil serait concerné Le montant astronomique du contrat est sans précédent et concerne beaucoup de choses, en passant par les composants électroniques, les modules de communication et autres. Les deux marques semblent faites pour s’entendre puisque ce contrat survient à la suite d’un autre passé fin 2019. L’avantage de ce deal est subtil. En effet, Broadcom tente depuis quelques temps déjà de revendre sa division de fabrication de ces éléments et un ultime et juteux contrat avant de pourquoi pas céder à Apple l’entiereté de la division pourrait faire les affaires des deux entreprises. Apple s’assure d’une production de qualité pour ses iPhones, mais aussi iPad, MacBook et même Watch. Le plan de verticalisation de la production du géant californien continue, bientôt Apple pourra s’appuyer sur une chaîne de montage entièrement interne, diminuer ses coûts et, peut être, enfin baisser le prix de ses terminaux ?

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :