fbpx

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, nous allons nous retrouver pour l’unboxing d’un smartphone, venant d’une marque que nous n’avons jamais testé, puisqu’il s’agit du Meizu M6S ! (C’est pas une surprise, c’est marqué dans le titre dude…).

Voici mon petit tableau habituel pour vous présenter ce Meizu:

Modèle Meizu M6S
Écran 5,7″ format 18:9 (720 x 1440 pixels, 282 ppi)
Technologie IPS LCD
L’écran occupe environ 76% de la façade avant.
SoC Exynos 7872
Hexa-Core (4x 1.6 GHz Cortex-A53 & 2x 2.0 GHz Cortex-A73)
GPU Mali-G71 MP1
Stockage 32 ou 64 Go (extensible jusqu’à 256 Go)
RAM 3 Go
Batterie 3 000 mAh
APN Avant 8 MP grande ouverture ƒ/2.0
APN Arrière 16 MP grande ouverture ƒ/2.0 
Détection autofocus, flash double-LED
Vidéo 1080p@30fps
Dimension et poids 152 x 72.5 x 8 mm pour 160 grammes
OS Flyme UI 6. 2 basé sur Android 7 Nougat (Fork)
Connectivités Wi-Fi 802.11 a/b/g/n
Bluetooth 4.2 Low Energy
GPS, Micro-USB, Dual-SIM (Nano-Sim) ou SIM+Micro SD
Couleurs Noir, Argent , Or ou Bleu
Prix 129.90€ chez notre partenaire Chinadroid !

Maintenant, passons aux précisions!
Pour commencer, il existe deux types de ce smartphone estampillé milieu de gamme, l’un équipé d’un SnapDragon 710 et tournant sur MIUI 9.5, et l’autre, le modèle que nous avons reçu, équipé d’un Exynos 7872 et tournant sur FlymeOS, le fork de Meizu, ce qui fait de lui le premier milieu de gamme du marché à embarquer un Exynos de Samsung.
Nous avons reçu un modèle de test, et vu l’état de la boite, nous avons préféré ne pas vous montrer de photo, par contre je vais vous détailler vite-fait ce que nous avons dans la boite.
Le packaging est très classique, ce qui contraste avec le packaging d’une autre boite chinoise, Xiaomi.
Une boite en carton très simple, un chargeur micro-USB avec son câble, une notice d’utilisation qu’on regarde jamais, le « pioupiou » pour ouvrir le tiroir SIM/Micro SD… Voilà c’est fini, à bientôt (non non, restez, c’est pas fini…)!
Pas d’écouteurs, ni de coque de protection…..Comme dit précédemment, d’autres constructeurs comme Xiaomi font mieux !
Passons en revue la gueule de l’appareil, le Meizu M6S est très beau ! Non je plaisante…
J’ai la version blanche avec le dos rose, et la première chose qu’on se dit c’est « euhhhh »!
La façade avant du téléphone, oh diantre que c’est moche, un téléphone au ratio 18:9 avec de belles bordures noires sur les côtés de l’écran, aucune saveur, aucun truc « whaooouuuu », c’est terne, ça donne envie de s’ouvrir les veines.
L’écran est assez bon, avec une définition en Full HD+ (1440×720) pour une densité de 283 ppi,  il occupe environ 76,3% de la surface, la dalle est très réactive au tactile et n’accroche pas le doigt.
La première prise en main donne une impression standard, c’est simple niveau design, très simple, voir trop simple pour un milieu de gamme de 5.7 pouces…
Par chance, il tient très bien en main, on retrouve une coque uni-body en aluminium à l’arrière.
Le capteur d’empreintes digitales est situé sur la tranche droite du smartphone et oui, c’est pas une aussi mauvaise idée en soi de l’avoir mit sur le côté droit de l’appareil… Si le côté gauche suivait !
Vous avez sur le côté gauche tiroir pour le port SIM/M-SD et en dessous, vers le milieu du côté gauche, les boutons Volume +/-, ce qui vous oblige à faire une pirouette avec vos doigts pour les atteindre, c’est pas intuitif du tout…
A noter que le capteur d’empreinte en lui-même est très précis et réactif, par contre, l’emplacement pourrait vous obliger  à « scanner » un autre doigt que le pouce pour le déverrouillage.
Pour finir par le bas, nous trouvons une prise jack (i love you Jack), le micro, le port micro-USB et une grille pour l’unique haut parleur.
Côté autonomie, le Meizu M6S est doté d’une batterie de 3000 mAh, ce qui devrait assurer une autonomie d’un jour, un jour et demi.
Pour finir l’unboxing, le milieu de gamme est doté de deux APN, un premier capteur de 16 MP, au dos, ouvrant à f/2.0 et doté d’un autofocus, capable de filmer en 1080p en 30 FPS, ce capteur principal est appuyé par une LED/flash dual-tone pour les photos en basse luminosité, et le second capteur, en frontal, est de 8 MP ouvrant à f/2.0.

J’espère que cet unboxing vous plaira, en attendant le test durant la semaine prochaine.
Il me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes de Noël.

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :