fbpx

L’année 2019 a vu revenir dans les rues des villes, grandes comme petites, une espèce qu’on croyait éteinte depuis bien longtemps: les trottinettes électriques.
L’introduction sauvage de spécimens en « free-floating » (location) a permis de faire (re)découvrir ce moyen de transport « propre » (les batteries restent polluantes) et si plaisant.

Au diable les mauvais comportements et l’incivilité, ainsi que toutes les polémiques entourant ces engins. Chez MiTechs, on ne juge pas, on teste.

Aujourd’hui ce sont deux modèles qui sont mis face à face, dont l’un est le plus connu et le plus acheté par les glisseurs urbains. Je veux bien sûr parler de la M365 de XIAOMI. Elle sera opposée à une consœur chinoise, la Booster Plus « Confort » de la marque E-TWOW.

La plupart des tests trouvables sur le net sont réalisés en sortie de boîte, donc sans réel recul sur les problèmes qui peuvent apparaître à long terme. Bizarrement on en trouve très peu qui exposent les risques pourtant très connus des utilisateurs de ces engins. Ce test vise à corriger ce manque d’informations cruciales.

E-TWOW est la marque internationale d’une société chinoise, basée à Shanghai, fondée en 2013 et dont l’ambition est de révolutionner la mobilité électrique. (cf E-Twow France)

XIAOMI est une entreprise chinoise d’électronique et d’informatique, basée à Pékin et spécialisée dans la téléphonie mobile et l’électronique grand public. (cf Wikipédia)

Le Design

Le châssis de la M365 est en aluminium, l’engin est donc assez léger (relativement, 12.5kg quand même) et le plancher est recouvert de plastique souple, avec une très bonne adhérence et une largeur suffisante pour quasiment toutes les tailles de pieds (je fais du 48, aucun problème).

Celui de la Booster Plus « Confort » est en acier, et elle est légèrement plus petite ce qui implique un poids inférieur (10.8kg) et le plancher est recouvert de grip anti-dérapant pour une sécurité absolue.

Les deux modèles sont disponibles en deux versions, noire et blanche, mais la Booster Plus bénéficie aussi d’une version bleue et une rouge. Des finitions rouges réfléchissantes et des câbles de la même couleur viennent parfaire un look futuriste et recherché sur la M365, tandis que des caches plastiques rouges réfléchissants sur les 4 coins inférieurs du plancher assurent une visibilité plus importante et ajoute au design de la Booster Plus un coté industriel.

 

Des garde-boues (indispensables) sont présents sur les deux machines  mais la Booster Plus possède un avantage de taille dans ce comparatif: un amortisseur sur chaque roue. Souples juste comme il faut, le « Confort » dans le nom prend tout son sens avec ces équipements. La M365 pallie faiblement à ce manque avec des pneus gonflables, mais comme nous allons le voir c’est une épée à double tranchant.

En effet la M365 dispose de pneus gonflables avec chambre à air, pour assurer un certain confort en dépit du manque d’amortisseurs.

Malheureusement ce choix de la marque expose l’utilisateur à des crevaisons, bien plus fréquentes qu’avec un vélo par exemple. Les pneus sont relativement simple à changer avec les bons outils, la bonne technique et de l’huile de coude, mais peuvent vite devenir un cauchemar sans l’attirail nécessaire.

N’étant pas très bricoleur (mea culpa) le changement de pneus peut être fait par un professionnel mais rares sont ceux qui acceptent de travailler sur ces trottinettes en raison de la difficulté du changement de pneus justement, qui plus est si l’engin n’a pas été acheté chez eux.

Il est aussi possible (mais fortement déconseillé car les vibrations peuvent dessouder la batterie) de remplacer les pneus gonflables par des pneus pleins pour éviter les crevaisons. A vos risques et périls.

La E-TWOW est quand à elle équipée de roues pleines en gomme tendre, mais la perte de souplesse est largement compensée par les amortisseurs. On peut se permettre des choses qui étaient inimaginables avec la XIAOMI comme sauter des trottoirs, rouler sans craindre les bouts de verre, passer des nids de poule à pleine vitesse.

Mais l’amortisseur avant inflige tout de même de légères vibrations et la souplesse  de la potence peut rendre la conduite difficile, contrairement à la M365 qui se conduirait presque sans les mains (j’ai dis presque, attention aux dents !)

La Booster Plus nécessite un peu plus de temps pour la prise en main, ne vous lancez pas tout de suite dans la jungle urbaine, les roues neuves pouvant être glissantes et nécessitant un rodage de quelques kilomètres avant d’adhérer parfaitement.

Autre inconvénient des roues pleines, l’adhérence sous la pluie ou sur route mouillée n’est pas la même que des pneus gonflables, il faut donc rester vigilant.e.

Pour le tableau de bord, XIAOMI a misé sur la sobriété puisqu’il n’y a pas d’écran,  4 leds indiquent le niveau de batterie et le mode choisi (normal/éco).

E-TWOW a décidé d’équiper sa trottinette d’un écran LCD, avec affichage de la vitesse, du kilométrage, du pourcentage de batterie ainsi que la température extérieure. Quatre boutons sont disposés face au conducteur et assurent les fonctions suivantes: on/off, réglages, phare, klaxon. Ils permettent de réaliser tous les réglages directement depuis l’engin, car E-TWOW n’a pas développé d’application ni équipé sa trottinette du bluetooth contrairement à XIAOMI.

Out-of-the-box

Sur le modèle d’E-TWOW, les seules « modifications » nécessaires sont le renforcement de l’étanchéité malgré le fait qu’elle soit IP54 (protection contre poussière et projection d’eau). À savoir que ce n’est pas obligatoire, mais recommandé si vous vivez dans une région très sujette aux fortes pluies, ou si vous en avez besoin tous les jours, la météo peut très vite changer.

En revanche si vous l’utilisez de façon occasionnelle, pour des balades par exemple, elle peut très bien être utilisée dès sa sortie du carton. Le renforcement peut être effectué avec du chatterton ou avec du silicone pour les plus courageux.

Sur la XIAOMI par contre, il y a plusieurs vérifications et réglages à faire avant de se lancer: la pression des pneus doit être de 3.5 bars selon le manuel, mais vous pouvez la faire varier entre 3.5 et 4.5 bars selon votre poids.

Au delà de 4.5 bars, vous vous exposez à un sur-gonflage et donc des risques de crevaison accrue.

Dans le cas contraire, avec un sous-gonflage, la chambre à air peut se déplacer dans le pneu et déchirer la valve de gonflage.

Donc la vérification des pneus est essentielle pour éviter les mauvaises surprises, ainsi que s’équiper d’une pompe avec manomètre.

Il est aussi important de vérifier et resserrer le système de fixation, aussi appelé lock, en position déplié car il a tendance à être mal serré dès le début ce qui induit du jeu dans la potence et dans le guidon, les vibrations peuvent vite devenir désagréables.

Autre détail important, la partie la plus importante du lock, la petite pièce qui maintient le tout (photo ci-dessous), est réalisée elle aussi en aluminium mais ce matériau n’est pas le meilleur en terme de résistance. Aussi on recense plusieurs cas de lock se brisant pendant une balade, faisant chuter violemment l’utilisateur à des vitesses entre 20 et 25km/h. Il est donc conseillé de remplacer cette pièce dès qu’elle commence à montrer des signes de faiblesse, et de s’équiper de protection, à minima un casque et des gants (valable pour tous les autres moyens de déplacement exposant le corps).

Il faut aussi monter le guidon sur la potence à l’aide d’une clé fournie, et c’est parti.

Les performances

C’est pour cette section que vous lisez ce test, avouez-le.

 

Les deux engins se valent niveau puissance maximum du moteur, avec 500W chacun. C’est sur la batterie que se fait la différence. La M365 est équipée d’une batterie 36V 7.7ah, tandis que la Booster Plus est alimentée par une batterie 33V 6.5ah. Elles possèdent toutes les deux une autonomie de 20/25km, variable selon les conditions d’utilisation (vent, relief, poids du pilote, etc…)

Et pourtant niveau vitesse c’est l’E-TWOW qui prend l’avantage, avec une vitesse moyenne de 30km/h en mode normal et 36km/h en mode « débridé » (ce mode est activable avec une manipulation très simple qui est trouvable facilement sur le net).

Elle possède plusieurs niveaux de bridage: [L1=6km/h] [L2=12km/h] [L3=20km/h] [L4=25km/h] [L5=30Km/h] ainsi que trois fonctions qu’il est possible d’activer et désactiver: [P1= Kick to start, oblige l’utilisateur a donner une impulsion avec le pied pour démarrer, permet d’éviter des démarrages intempestifs par un enfant par exemple] [P2= Régulateur de vitesse] [P3= Mode « débridé »]

La M365 quand a elle se limite à 25km/h en mode normal et 18km/h en mode éco (activable en pressant deux fois le bouton d’alimentation)

Toutefois, la loi votée en juin dernier (et qui attend toujours son décret d’application) qui menace la liberté des glisseurs entend limiter la vitesse à 25km/h par construction. Autant interdire les voitures qui peuvent dépasser les 130km/h, mais pas de polémique…

Ces vitesses sont largement suffisantes pour être confortables et gravir la plupart des pentes, E-TWOW annonce une capacité de franchissement de 8 à 20° max, la M365 elle se limite à 14°.

Les deux moteurs sont équipés d’un système de récupération de l’énergie cinétique, appelé KERS (Kinetic Energy Recuperation System). Il agit comme un frein moteur et permet de recharger la batterie ce-faisant. Sur la M365, il s’active automatiquement lorsqu’on lâche l’accélérateur et possède trois niveaux de puissance réglables depuis l’application Mi Home. 

Sur la Booster Plus, il est activé par le conducteur à l’aide d’une molette, semblable à celle d’accélération, située à gauche du guidon. Elle est aussi équipée d’un frein au pied, qui est en fait le garde-boue arrière, comme sur les trottinettes mécaniques. Sur la XIAOMI c’est un frein à disque avec commande à gauche du guidon, une poignée de frein toute simple mais efficace.

Pour plus de sécurité/visibilité les deux bolides sont équipés d’un feu arrière.

Le prix

Lancée fin 2016, la M365 est la première trottinette électrique de la marque et une des moins chères de sa catégorie avec un prix public de 399.99€

La Booster Plus quand à elle est disponible à 645€ 

Tableau récapitulatif

 
XIAOMI M365
E-TWOW Booster Plus « Confort »
Dimensions

Pliée: 1080 x 490 x 430 mm

Dépliée: 1080 x 1140 x 430 mm

Pliée : 945 x 135 x 300 mm

Dépliée : 940 x 135 x 1160 mm

Poids12.5kg10.8kg
ChâssisAluminiumAcier
Roues8.5 pouces pneus gonflables8 pouces roues gomme tendre pleine
ColorisNoir/BlancNoir/Blanc/Rouge/Bleu
Puissance max du moteur500W (moteur à l’avant)500W (moteur à l’avant)
Batterie36V 7.7ah33v 6.5ah
FreinageKERS automatique et frein à disque arrièreKERS manuel et frein au pied arrière
Vitesse18km/h max en mode éco, 25km/h max en mode normalDifférents paliers de vitesse réglables, 30km/h max en mode normal,  36km/h max en mode « débridé »
Franchissement14°8 à 20°
Autonomie20/25km environ20/25km annoncés mais plus proche des 20
Résistance aux intempériesIP54IP54 (à renforcer)
ApplicationMi HomeNon
AffichageLEDs pour niveau de batterie + modeEcran LCD avec vitesse, température, niveau de batterie et kilométrage

Conclusion

Ces deux trottinettes ont des points forts et des points faibles c’est indéniable. La XIAOMI M365 peut crever et se casser, mais elle ne craint pas la pluie et coûte beaucoup moins cher. La E-TWOW Booster Plus est bien plus confortable et on peut rouler sereinement mais elle coûte quasiment 60% plus cher, et nécessite une petite préparation pour un usage tout le long de l’année. Le choix doit être basé sur les besoins de l’utilisateur et les usages prévus.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :