fbpx

Étant passionné de technologies, j’ai souvent voulu découvrir les différents univers connectés. C’est tout naturellement que je me suis dirigé vers les montres: petites, discrètes, mais parfaites pour divers usages dont sportif. J’ai tout d’abord fait l’acquisition d’une Amazfit Pace. Bien que très intéressante, j’ai trouvé que son OS était bien en dessous de mes exigences (qui sont plutôt élevées je l’accorde).

J’ai donc décidé d’investir (tout en restant raisonnable) dans une montre sous Wear OS, la version montre du célèbre Android proposé par le géant du net Google. Ici, pas de limitations et des applications à souhait, de très belles promesses disons. Le hic, les appareils qui en sont équipés sont bien souvent onéreux. Seul Mobvoi, fabricant des célèbres TicWatch propose des tarifs abordables. Mon choix s’est orienté alors vers la TicWatch C2, le milieu de gamme de chez Mobvoi à environ 175€.

Caractéristiques

La C2 est une smartwatch assez classique. Comme de nombreuses montres sous l’OS de Google, elle est équipée du Snapdragon Wear 2100 qui est LE processeur quad-core basse consommation du célèbre fabricant américain. Elle repose sur 512Mo de mémoire vive, ainsi que 4Go de sotckage. Cela peut sembler peu, mais il ne faut pas oublier son usage : les notifications, le sport, quelques applications peu gourmandes et…donner l’heure !

Ajoutons à cela un écran de 1,3 pouces d’une résolution de 360x360px, le NFC, le Bluetooth, le GPS, l’accéléromètre… La Ticwatch C2 a tout d’une haut de gamme !

Déballage et première impression

Qui dit haut de gamme, dit finition premium: ici de l’aluminium, c’est ce qu’offre cette C2 en comparaison avec ses petites soeurs de la gamme E et S, qui sont entièrement faites de plastique. Cette montre offre visuellement tout ce que je peux attendre d’un appareil payé ce prix. Ses deux boutons latéraux, eux aussi en aluminium, lui donnent une allure vraiment classe. Seul petit bémol: l’appareil est assez épais au premier abord. A voir par la suite si cela se ressent au poignet.

Pour renforcer sa volonté d’approcher le haut de gamme, Mobvoi a fourni un bracelet en cuir avec sa montre. J’aurais sûrement préféré un bracelet plus « sportif », et surtout plus qualitatif. Ce n’est qu’une impression, mais le cuir laisse déjà après quelques jours des traces de pliures irréversibles. Point positif cependant, n’importe quel bracelet pourra être installé sur la montre, les trous étant de taille standard.

Quant à la boite, rien n’est fourni avec la montre, à part un petit manuel d’utilisation, et un dock, dont le câble USB est soudé. Perdu ou cassé, il faudra donc repasser à la caisse.

Mise en route

Une fois le design étudié, place à la connexion. L’installation de l’application Wear OS sur le téléphone se fait sans accroc. Quelques petites permissions à activer sur le téléphone, un petit mot de passe Google pour transférer le compte sur la montre, et le tour est joué.

Nous avons ici accès à quelques fonctions de base, comme le choix du cadran, ou l’ajout de cartes. Ces parties seront détaillées par la suite dans le test, qui aura lieu très prochainement.

Une très bonne finition

Ce déballage ne m’a pas déçu, loin de là. Les finitions sont bonnes, les matériaux utilisés sont de qualité, et le produit semble durable. Reste à voir les fonctionnalités connectées, qui seront détaillées lors du test. Mais pour l’instant, la TicWatch C2 est visuellement une réussite.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :