fbpx

Salut à toi cher lecteur ou lectrice, ce qui suit s’adresse aux plus geek d’entre vous comme à ceux n’ayant jamais vu de domotique de toute leur vie ! Prêt pour ce voyage ? Allons-y ! Regardons ce que propose Philips avec sa gamme d’éclairage connecté, Hue.

Tout d’abord, pourquoi Philips quand Xiaomi, Ikea ou encore Awox proposent des ampoules connectées ? Simplement car quand je me suis lancé Philips était la seule marque à proposer un écosystème aussi fiable et bien développé.

Petit paragraphe pour les technophobes, regardez bien ça va vous faire du bien : oui une simple ampoule éclaire, oui appuyer sur un interrupteur ça marche toujours très bien et oui allumer sa maison à 1000 kilomètres ne sert à priori à rien. Voilà c’est dit, passons aux choses sérieuses.

Tout d’abord, j’ai le matériel depuis plus d’un an et demi, ce retour d’expérience je le fais donc avec du recul. Qu’est ce que j’ai en ma possession ? Des rubans de 2m, des ampoules, des interrupteurs sans fil ainsi que des détecteurs de mouvement. Tout ce beau monde relié à un pont connecté en ethernet sur ma box, ce qui me permet d’accéder à mes ampoules chez moi en wifi même sans internet ou alors à des milliers de kilomètres via internet. Vous trouverez ci-dessous les photos des éléments cités au dessus.

Comment piloter tout ça ? Via les télécommandes Philips Hue, les applications (officielles ou non, comme HomeKit de chez Apple ou des milliers sur les stores d’apps par exemple), les assistants intelligents (Google Assistant, Alexa, Siri), les systèmes domotiques (Philips a eu l’excellente idée d’ouvrir l’accès à l’API, c’est à dire le contrôle du pont) ou encore … le vieil interrupteur mural bien-sur !
Vous retrouverez ici un tutoriel afin de fabriquer votre propre assistant Google

Quelles sont les possibilités des lampes alors ?
Je pourrais répondre « infinies » mais je vais essayer de vous parler de ce que je fais souvent avec. Tout d’abord, aussi fou que cela puisse paraître, j’éclaire ! Et oui, en blanc chaud (que je préfère pour le réveil ou pour le quotidien), en blanc froid (pour manger, travailler ou lire) ou en couleur (le soir presque exclusivement). Le blanc éclaire vraiment bien mais les couleurs ne sont pas très puissantes, ce serait plus pour de l’ambiance.

En plus d’éclairer, il existe des tas d’autres utilisations : réveil lumineux progressif, veilleuse, ambiances (imitation bougie, feu, guirlandes, …), simulateur de présence, notifications (lors d’un email ou même que votre équipe de football favorite marque un but), … Comme je vous le disais les possibilités sont immenses !

L’application officielle Philips Hue a récemment reçu une mise à jour majeure et l’ergonomie ainsi que l’interface a grandement été améliorée. Il est très facile de configurer ses pièces, ajouter des accessoires et contrôler des lumières seules ou des groupes.

Que cela soit avec le smartphone ou tout autre moyen de contrôle, les ampoules réagissent très bien et la latence est assez faible. En revanche, lorsque l’on bascule en 3G ou 4G, la latence est plus élevée (ce qui est normal car cela transite par les serveurs de Philips avant que cela arrive chez vous).

Est ce que je vous conseille ce genre d’éclairage et plus particulièrement celui de Philips ? Si vous avez les moyens, OUI ! Il faut compter autour de 150€ pour débuter, c’est une somme mais les ampoules ont une durée de vie annoncée à 15 000 heures et une consommation énergétique A+. Oui je vous l’accorde on peut s’en passer, mais quand on y a goûté … c’est un régal !

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :