fbpx

Le 26 novembre nous avons pu assister à l’atterrissage d’InSight diffusé en direct par la NASA et le CNES, l’atterrissage fût un franc succès!

L’appareil lancé par une Atlas V le 05 mai 2018 depuis la base de lancement de Vandenberg pesait 694 kg dont 50 kg d’instruments, qui visent à étudier le cœur de mars pendant deux années terrestre. Sur le site d’Elysium planitia (4.5°N 135°E).

Lanceur

D’abord, la fusée utilisée pour le lancement du nouveau jouet de la NASA à 814 millions de dollars était une Atlas V 401, vendue par l’United Launch Alliance à la NASA. En effet l’Atlas V est l’une des fusées les plus sûres, avec 79 lancements pour seulement 1 échec partiel. Le modèle précis du lanceur est 401. Ce qui signifie que la coiffe fait 4 m, avec 0 SRB et 1 moteur Centaur. Autrement dit la plus petite version de celle-ci.

Ensuite, le choix surprenant de la NASA de lancer le lanceur de la base de Vandenberg est explicable par le poids de la charge utile qui est ridiculement faible par rapport au potentiel de la fusée.  Le trafic élevé de cap Canaveral en Floride, qui est actuellement le meilleur endroit pour le décollage d’une fusée dû à sa proximité de l’équateur. La NASA a préféré la facilité pour assurer le lancement dans l’ouverture de la fenêtre pour mars.

Mission

InSight, abréviation d’ Interior Exploration utilisant les enquêtes sismiques, la géodésie et le transport de chaleur, conçu pour donner à la planète rouge son premier bilan approfondi depuis sa création. Il s’agit du premier explorateur robotique de l’espace extra-atmosphérique qui étudiera en profondeur « l’espace intérieur » de Mars: sa croûte, son manteau et son noyau.

L’étude de la structure interne de Mars répond à des questions clés sur la formation précoce de planètes rocheuses dans notre système solaire interne – Mercure, Vénus, Terre et Mars il y a plus de 4 milliards d’années. Ainsi que sur des exoplanètes rocheuses. InSight mesure également l’activité tectonique et les impacts des météorites sur Mars.

L’atterrisseur utilise des instruments de pointe dont un instrument européen pour creuser en profondeur sous la surface et rechercher les traces des processus qui ont formé les planètes telluriques. Pour ce faire, il mesure les « signes vitaux » de la planète: sa sismologie, sa température et ses « réflexes » (suivi de précision).

Sources : nasa.gov ; wikipedia.org 

 

 

 

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :