fbpx

Les données personnelles sont des données sensibles sur internet. Google a, en tant que leader dans différents marchés du net, tout intérêt à ne pas jouer avec celles de ses utilisateurs. Et pourtant, sept associations dans l’UE ont conjointement porté plainte. Le problème ? L’historique de géolocalisation des utilisateurs.

Notre position systématiquement historisée et archivée

Ces Sept associations accusent Google de violer le règlement RGPD de la protection des données privées. de par sa pratique de l’historisation des données de géolocalisation. Mais qu’est ce que le RGPD ? C’est un règlement européen visant à protéger de manière général l’utilisateur des entreprises malhonnêtes.

Une enquête de l’Associated Press avait révélée le 14 août que plusieurs services de Google sur smartphones (Android et iPhone) enregistrent la géolocalisation des utilisateurs même lorsque ces derniers choisissent le réglage désactivant ce paramètre. L’entreprise s’est déjà vue assignée en justice aux Etats-Unis suite à cette révélation.

Les Sept associations sont toutes membres du Bureau Européen des unions de consommateurs BEUC, on notera l’absence française parmi les sept associations. 

Google à déjà lancé sa contre attaque via un communiqué de Presse indiquant que son historique des positions est désactivé par défaut et qu’il indique clairement aux utilisateurs que cela ne désactive pas forcément la totalité du suivi. Si Google est déclaré coupable, la firme risque une amende allant jusqu’à 4% de son chiffre d’affaire global, soit environ 4 milliards.

Il devient clair que quitte à perdre toute morale, les entreprises en viennent souvent à payer des amendes faramineuses plutôt que d’arrêter leur business plus que juteux ! Et vous, qu’en pensez vous ?

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :