fbpx

Le constructeur Intel, qui fournissait jusqu’ici Apple en modem 4G, a annoncé se retirer du marché des modems smartphones. Cette décision brutale explique l’accord rapide trouvé entre Apple et Qualcomm pourtant en froid.

Cette double annonce surprise (Intel annonçant son retrait à peine quelques heures après l’officialisation de l’accord Qualcomm-Apple) ne fait pas que des heureux : Huawei perd un énorme marché et le coup de Qualcomm est aussi politique : les Etats Chinois et Américains se disputant la domination de ce marché.

Des gagnants et des perdants

Si Intel se retire, Apple compte bien en profiter. Son partenariat avec Qualcomm cache un transfert de technologie qui pourrait bien lui servir à ouvrir sa propre division modem, pourquoi pas en rachetant la branche modem d’Intel ?

Aucune information n’a pour l’heure filtré sur le montant de l’accord entre Qualcomm et Apple, mais une chose est sûre : l’abandon d’Intel dans le domaine des modems mobiles (l’entreprise va « continuer à travailler sur les équipements 5G ») l’a forcé à négocier avec son « ennemi ». Pourquoi ? Tout simplement parce que la seule entreprise concurrente de Qualcomm à être capable de fournir des puces 5G est persona non grata aux USA…

En effet, Huawei se voit donc fermer ce marché, un coup dur de plus pour le géant chinois…

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :