fbpx

Google se lance officiellement dans le secteur du streaming de jeux vidéo avec son nouveau service baptisé Stadia. En fin d’année dernière, le moteur de recherche avait déjà expérimenté ce qui s’appelait alors le projet Stream. À l’occasion de la Game Developers Conférence, l’entreprise a déballé les tenants et les aboutissants de son service et force est de constater que l’ambition est de mise.

Google promet que Stadia va diffuser en streaming des jeux en 4K HDR et 60 images par seconde, avec son Surround pour peu que l’on dispose d’une connexion à 25 Mbps. Google prévoit même de supporter le 8K et le 120 FPS à l’avenir. Contrairement à ce que la rumeur avait avancé, aucun appareil supplémentaire n’est nécessaire pour en profiter : il suffit d’un Chromecast, ou d’avoir sous la main un ordinateur avec Chrome. Il n’empêche que dans les premiers mois, il nécéssitera  une grosse connexion.

Une vidéo de présentation

Google avait lancé un teaser il y a une semaine afin de préparer la conférence d’hier. Un marketing rondement mené.

Stadia sera aussi compatible avec les smartphones, les tablettes, les téléviseurs connectés. Une application Android a été entraperçue durant la conférence. Pour les utilisateurs d’Apple, le Mac sera compatible via Chrome ; pour l’iPhone et l’iPad, une application semble indispensable. L’Apple TV serait un bon client aussi, mais Google n’a pas précisé à ce sujet.

Les jeux proposés par le service pourront être pratiqués avec n’importe quelle manette USB. Pour l’occasion, Google va proposer son propre contrôleur Stadia, qui se connectera directement au service en Wi-Fi. L’idée est de réduire autant que possible la latence.

En termes de puissance et performances, le PC « virtuel » qui sera à l’autre bout de la connexion est un PC équipé d’un processeur X86 à 2,7 GHz, doté de 16 Go de RAM. La puce développe une puissance de 10,7 teraflops, contre 6 teraflops pour la Xbox One X et 4,2 pour la PS4 Pro. Google a créé un partenariat avec AMD pour concevoir un GPU spécifique installé dans ses centres de données.

Stadia et YouTube vont fonctionner main dans la main. L’utilisateur qui visionnera la vidéo d’une partie pourra lancer le streaming du jeu en question. De même, le partage de clips depuis une partie Stadia sera tout simple : un bouton sur la manette Google permettra de réaliser une capture d’écran ou enregistrer une partie en vidéo. On remarque un bouton spécial Google assistant, parce que pourquoi pas ?

Stadia arrivera dans l’année en Europe et un peu partout dans le monde, il devrait être vendu sous forme d’abonnement. Affaire à suivre donc.

Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :