Après plusieurs jours en ma possession, après des heures et des heures d’écoute, après des nuitées dans mon sac à dos ou sur mon bureau à la maison, il est grand temps de vous présenter ma nouvelle femme mon nouveau compagnon de voyage.

Sous ses airs de rembourrage à l’aide de gros coussinets, des formes très sensuelles, une capacité presque irréprochable à s’adapter à ma morphologie (oui j’en ai une grosse, de tête), un design d’une pureté digne d’un Picasso… Oui je m’égare.

Ce casque, qui est à la fois Bluetooth (3.0) ou filaire au choix, très pratique pour ceux qui chargent leur smartphone en USB-C par exemple, ou comme moi ceux qui aiment le filaire même si c’est tout moche.
Il est équipé de la technologie de réduction de bruit active, ou Active noise control (ANC) pour les connaisseurs.
Le
tout pour moins de 100 euros (oui c’est non-négociable, on est pas dans les enchères EBAY ici).

Je l’ai testé pendant plusieurs jours, je vais donc vous donner mon ressenti, il est vrai que d’autres sites font des mesures scientifiques sauf que moi j’ai pas envie, sur ce produit signé JVC, qui nous a été gracieusement offert par la marque, qu’on remercie pour ce beau cadeau.

Le contenu de la boîte

Pour commencer, on peut retrouver quelques accessoires avec le casque, dont une housse de transport souple et très simple, un câble micro-USB pour la recharge de la batterie, et pour les amoureux de Jack (je t’aime port Jack), un câble jack 3.5 donc de 1m20, sans oublier logiquement la notice et tout le tralala habituel.

Il faut dire que l’emballage est très soigné, ça donne l’impression “premium” à l’objet quand on le sort, ça reste un casque à une petite centaine d’euros, pas un joujou à 10€ du marché de votre Beffroi (oui, je suis du chnord).

Le casque en lui-même maintenant, le design peut paraitre classique, même si l’effet “gloss” brillant essaie de nous  convaincre du contraire. La solidité est présente, peut-être même un peu trop, j’entend par la qu’il est trop rigide à mon goût. Tellement solide qu’il n’épouse pas globalement toute l’oreille, surtout si vous avez une grosse tête ronde comme moi, l’angle des deux “oreillettes” n’est pas droit, elles ont tendance à être penchées trop vers l’intérieur, ce qui engendre une perméabilité des coussinets au niveau supérieur de l’oreille (je vais pas vous faire un dessin, après on va me demander de dessiner un mouton et je ne sais pas faire).
Pour terminer, pour les porteurs de binocles comme moi, vous pouvez y aller, ce défaut de perméabilité des coussinets vers le haut de l’oreille évite les douleurs engendrées par la monture derrière vos oreilles.

Revenons sur les surfaces brillantes des oreillettes, malheureusement JVC n’a pas traité ces oreillettes contre les salissures et les traces de doigts, et ont l’air d’être très sensibles aux rayures.

Rien à dire sur l’arceau, qui n’engendre aucune douleur au niveau de votre crâne, arceau réglable pour les très grosses têtes, le casque est pliable, les oreillettes se rabattent vers l’intérieur, ce qui réduit l’encombrement puisqu’il rentre facilement dans la poche de votre parka (il fait froid dans le nord).

Maintenant, parlons des contrôles du casque, autrement dit les “petits boutons qu’on peut appuyer dessus”, positionnés sur l’oreillette droite, dans l’ordre de haut en bas nous avons le voyant Bluetooth bleu, le bouton Power qui nécessite de rester appuyer quelques secondes pour la mise en marche ou l’arrêt, un micro pour les appels, le port Jack, le bouton poussoir pour le Volume, le bouton raccourci qui sert pour accepter ou refuser un appel, ou encore pour mettre pause/lecture lors de l’écoute d’un morceau, il permet de passer au morceau suivant avec un double-appui ou de revenir au morceau précédent avec un triple-appui, et pour finir le bouton poussoir on/off pour activer l’ANC, équipé d’un voyant pour signifier l’activation.

J’ai parlé du port micro-USB, puisque le casque est équipé d’une batterie, d’une capacité non-précisé. Le constructeur promet une autonomie de 35 heures maximum, mais quelques précisions sont à donner sur ce chiffre.

En Bluetooth et l’ANC d’activé, nous pouvons tenir jusqu’à 15h d’autonomie réelle, qui monte à 27 heures si vous coupez l’ANC et qui va jusqu’à 35 heures en mode filaire. La batterie se charge rapidement, puisque d’environ 10% à 100%, ça m’a prit moins de 3 heures pour le rechargement. Comment savoir le pourcentage de la batterie ? C’est un petit détail mais qui importe pour pas mal d’entre-nous, lorsque le casque est branché au téléphone, le pourcentage de la batterie s’affiche sur le haut du téléphone, du moins sur mon Galaxy J7, ce qui vous permet d’anticiper plus ou moins la nécessité de recharger votre casque.

Niveau connectique, en plus du Bluetooth, vous avez la possibilité, en cas de problème de connexion avec votre Bluetooth, de scanner votre casque à l’aide de la puce NFC sur l’oreillette gauche du casque, le scan de la puce lance automatiquement la connexion Bluetooth avec votre téléphone, hormis pour la première connexion, cela restera donc anecdotique.

C’est bien beau tout ça, mais la qualité sonore, ça donne quoi ?

À la première utilisation, ce qui m’a choqué, dans le sens positif du terme, c’est la profondeur du son ! Je viens d’un casque JVC, le HA-S660, assez bon rapport qualité/prix, puisqu’il a duré presque 4 ans dans mes mains et je peux vous dire que c’est vraiment flagrant, l’immersion est presque totale, dire que vous vous croyez au cinoche serait très exagéré, mais vous avez vraiment l’impression de faire parti de la scène dans les films ou séries que vous regardez.

Après ce détail très positif, passons au négatif, et là c’est vraiment négatif, du moins selon mes préférences, puisque le manque de basses… C’est juste pas possible. Après plusieurs écoutes et après avoir joué avec l’équalizer sur mon smartphone (et sur d’autres), je constate toujours ce même manque, et pire encore, le casque sature presque immédiatement dès qu’on cherche à amplifier les basses, et pas qu’un peu. Pour les acheteurs, ça peut très vite être rédhibitoire.

Hormis ça, le son reste précis et clair même si l’on monte assez haut dans le volume, très stable dans les médiums ou dans les clairs, très plaisant, rien à redire.

Le “Noise Cancelling” … Parlons-en. C’est une “nouvelle technologie qui permet de combler le son extérieur par un autre son pour contrer la phase et former une bulle autour d’elle qui créera une isolation sonore” d’après le site adibla.com.

Concrètement, dans la pratique, je ne supporte pas l’ANC, le rendu devient sourd, très sourd, on perd toute la 3D du son, qui devient fade, très fade. Alors je ne me base pas sur 3 minutes d’écoute mais sur plus d’1h30 d’écoute, une vraie torture pour ainsi dire.
Encore une fois, ça reste que mon avis personnel, et uniquement mon avis.

Pour l’isolation maintenant, ça reste un casque fermé quand même, faut que ça soit isolé, et malgré le petit défaut annoncé précédemment avec la perméabilité au niveau du haut de l’oreille, c’est juste presque parfait, le son extérieur est atténué à environ 80/90%, les presque-sourds comme moi seront heureux, parce que le volume max n’est pas très très haut, réglementation européenne oblige.

Alors, au final, ça donne quoi ?

Dans un premier temps, vous pouvez vous procurer ce casque, que je vous conseille vivement, chez plusieurs marchands en ligne.

Merci à vous d’avoir pris le temps de lire ce test, que j’ai apprécié écrire. Nous remercions la marque JVC de nous avoir permis de tester ce modèle fort intéressant également, je remercie ma femme et mon chat, juste comme ça pour avoir plus de câlins…

Prochain test dans deux semaines, on restera dans le monde de l’audio toujours, puisque ça concernera… En fait non, surprise !

Passons donc au résultat final de ce test:
  • 8.5/10
    Design - 8.5/10
  • 8/10
    Confort d'utilisation - 8/10
  • 9/10
    Contrôles/Batterie - 9/10
  • 8.5/10
    Qualité d'écoute - 8.5/10
  • 8/10
    Prix - 8/10
8.4/10
Author

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :