Il y a quelques jours, je sortais des cartons le Redmi 5 Plus afin de vous proposer un unboxing de ce petit milieu de gamme, qui a tendance à se faire voler la vedette par le plus puissant Redmi Note 5. Mes premières impressions étaient plutôt bonnes, aussi je ne saurais que vous conseiller de lire l’unboxing afin de vous faire une première idée.

Sans plus attendre, commençons par rappeler les caractéristiques de l’appareil :

Modèle Redmi 5 Plus
Écran 5,99″ ratio 18:9
Processeur Snapdragon 625
RAM 3/4 GB
Stockage 32/64 GB
Batterie 4000 mAh
APN 12 MP (arr.) / 5 MP (av.)
Connectivité
  • Jack 3.5
  • Micro-USB
  • Bluetooth 4.2
  • Wifi a/b/g/n
  • Dual-Sim
  • 2G/3G/4G

Comme évoqué lors du déballage, ce modèle semble à mi-chemin entre un Redmi Note 4 et un Redmi Note 5. Cette remarque est valable tant au niveau design qu’au niveau caractéristiques. On y retrouve le traditionnel design de la gamme Redmi, quelque peu revisité pour faire place à l’écran 18:9. Les connectiques sont en tout point similaires à celles des autres appareils de la gamme. Malheureusement trop similaires, il aurait été appréciable de retrouver un port USB-C à la place du vieillissant port MicroUSB, d’autant plus que d’autres marques l’intègrent déjà sur ses appareils les moins chers. Notons aussi la présence d’un capteur d’empreinte digitale à l’arrière, placé en dessous de la caméra OmniVision de 12MP. Le déverrouillage à l’aide de celui ci est très efficace et rapide, comme souvent chez Xiaomi. Ces points ayant été déjà détaillés lors de l’unboxing, je vous laisse admirer les détails esthétiques de ce très joli milieu de gamme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bel écran

 

Comme sur beaucoup des smartphones de la marque, l’écran est l’un des points forts du Redmi 5 Plus. La résolution FullHD+ de cet écran 5,99 pouces nous permet de profiter de tous les contenus sans distinguer le moindre pixel. Quant aux couleurs, elles sont assez réalistes. De plus, l’application paramètres permet de régler quelques points, comme la température ou le contraste.

De bonnes performances

 

Penchons-nous maintenant sur les performances de l’appareil. Avant de détailler les résultats des benchmarks (qui ne sont que des chiffres), il me semble important de préciser quelques éléments qui peuvent être déterminants. Premièrement, le smartphone ne chauffe pas en utilisation quotidienne. Je veux dire par là que le smartphone ne chauffera pas et gardera des performances tout à fait honorables pour son prix lors de l’utilisation de vos réseaux sociaux favoris, visionnage de vos vidéos préférées, et autres appels ou SMS. En ce qui concerne les jeux, ce smartphone n’est clairement pas fait pour. Cependant, vous pourrez bien entendu si vous le souhaitez, défier vos amis à PUBG ou mettre le pied au plancher sur le dernier Asphalt, en concédant quelques ralentissements et en vous habituant à la légère surchauffe quand l’appareil est poussé à son maximum.

Venons-en aux incontournables benchmarks. L’exemplaire fourni par Geekmall possède 4Go de RAM, et a été mis à jour avec la dernière version de MIUI basée sur Oreo.  Ces spécifications nous permettent d’obtenir les scores suivants :

C’est sans surprise que notre Redmi 5 Plus se retrouve sous la barre des 80 000 points sur Antutu. Le processeur qui l’équipe est certes un très bon processeur, mais il est relativement ancien et commence à se faire vieux. Ses performances sont un peu faiblardes face aux nouveaux SoC milieu de gamme tels le Snapdragon 636, qui équipe le Note 5. Une petite amélioration à ce niveau là aurait été la bienvenue de la part de Xiaomi, d’autant plus que de nombreux modèles de la même gamme en sont équipés. Il est tout de même intéressant de noter que la marque chinoise a su optimiser au maximum son processeur. En effet, l’expérience utilisateur, score de benchmark à part, est on ne peut plus fluide.

 

Des caméras dans la moyenne

 

Le test de l’appareil photo fait suite aux tests de performances. Pour rappel, le Redmi 5 Plus utilise 2 capteurs photos OmniVision. Un de 12MP à l’arrière et 5MP à l’avant. Le téléphone n’ayant jamais été présenté comme un as de la photo par Xiaomi, c’est avec quelques aprioris que je me suis mis à tester les caméras de ce téléphone. N’étant pas un expert de la photo, ma première impression est cependant assez bonne.

En extérieur, les couleurs sont assez fidèles, quoique quelque peu trop lumineuses. Le mode HDR corrige un peu la donne, sans faire de miracles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En intérieur, les détails sont assez fidèles. Mon modèle réduit ressort bien (la poussière aussi), que ce soit avec ou sans HDR. L’exposition est correcte. L’autofocus est très bien géré sur cet exemple. J’ai cependant remarqué qu’il avait des fois du mal à se focaliser sur l’objet voulu, mais après quelques essais, on finit toujours par y arriver.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est en basse luminosité que les choses se gâtent. Malheureusement, les détails se perdent, les images sont très grainées et bruitées. Par conséquent, le résultat est à mon sens très décevant. Je me permet cependant d’émettre quelques réserves. Adorant tester différentes ROM’s sur mon téléphone, j’ai pu remarquer que le traitement photo de Xiaomi est bien moins performant que celui de Google par exemple. Le problème serait donc logiciel, et non tant matériel. A suivre donc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un son correct

 

Pour les plus audiophiles, le son sera un facteur déterminant dans l’achat d’un smartphone. Sans être un expert, je vais détailler ici les points clés dans ce domaine. Parlons tout d’abord du haut-parleur. Le son est correct, assez puissant, cependant il a tendance à un peu trop tirer vers les aigus, ce qui donnera une impression de saturation. Point de son stéréo ici, milieu de gamme oblige, les trous situés au dessous ne contiennent qu’un haut parleur et un microphone. Concernant la rare prise jack, le son est très bon, très peu voire aucun grésillement que ce soit lors d’une lecture audio ou au “repos”. Pour les plus exigeants, Xiaomi a intégré un egaliseur audio optimisé pour ses modèles de casques et écouteurs. Chose étrange, les casques et écouteurs Bluetooth de la marque ne peuvent pas y être réglés. C’est dommage.

Petite mention spéciale pour le lecteur de musique, que je trouve très beau et très intuitif. Il est également régulièrement mis à jour via les paramètres.

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L’OS, les goûts et les couleurs

Adoré par certains, détesté par d’autres. Les pros Android Stock seront vite déroutés par ce fork d’Android “à la chinoise”. Point de tiroir d’application, de la personnalisation à tout va, et des paramètres assez déroutants parfois. Les puristes seront déçus. Cependant, il faut avouer que MIUI 9 a un certain charme. Des mises à jour mensuelles, aux paramètres de personnalisation très poussés, en passant par les optimisations à mes yeux inégalées, Xiaomi saura trouver ses fans.

Cet OS est d’autant plus intéressant que sa nouvelle version, MIUI 10, devrait très prochainement être lancée dans sa version stable. Cette mise à jour optimisera l’usage en plein écran et donnera une interface à la Android Pie. Pour avoir testé cet OS en version bêta, il faut dire que c’est à mes yeux très convaincant. Mais nous verrons cela en temps venu.

Comme des images valent mieux que des mots, je vous laisse admirer cette très belle interface.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bon prix !

Avec un prix compétitif inférieur à celui du Redmi Note 5 et du Redmi S2, ce Redmi 5 Plus est un très bon rapport qualité-prix. Malgré quelques concessions à faire, il reste une référence dans le milieu de gamme ! Je profite de cette occasion pour à nouveau remercier Geekmall de nous avoir permis de réaliser ce test en nous envoyant cet exemplaire.
 
Vous pouvez acheter ce smartphone ICI

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :